Prépa à la prépa

Vers l’enseignement supérieur scientifique

Cette option est proposée par Mme Parras, Mme Simon et M Auclair, professeurs de physique-chimie en TS et en PCSI et professeur de mathématique en PCSI. Elle se déroule le mercredi de 14h à 16h.
Le but de l’option est de stimuler la curiosité et l’intérêt des élèves en ancrant les sciences dans la vie quotidienne. Cette approche n’est pas nouvelle et est de plus en plus proposée à l’oral des concours d’entrée aux grandes écoles d’ingénieurs.
En physique-chimie, les élèves développent leur autonomie et leurs capacités d’initiative. Ils apprennent à creuser des questions concrètes en faisant appel à leurs connaissances et en apprenant de nouvelles. Ils seront amenés à travailler efficacement en groupes et à faire des sciences…en s’amusant !
En mathématiques, ils seront initiés au langage Python utilisé dans le supérieur.

 A qui s’adresse cette option ?

A tous les élèves de TS qui aiment les sciences physiques et les mathématiques !
Et en particulier à ceux qui souhaitent poursuivre leur cursus par une classe préparatoire scientifique ou une école d’ingénieur intégrée

 Que fait-on dans cette option ?

Cette année, les élèves ont travaillé sur deux questions-problèmes :
  • Question 1 : « La maison du grand-père du film d’animation « Là-haut » peut-elle réellement décoller ? » Là-Haut film
  • Question 2 : « Combien peut-on boire de canette de Coca-cola® sans risquer l’intoxication ? » canettes de coca dans les bras
Les élèves ont travaillé en petits groupes durant plusieurs séances pour répondre à ces questions de façon quantitative.
Par ailleurs, les élèves ont eu la possibilité d’assister à des khôlles (interrogations orales) de sciences physiques/mathématiques/sciences de l’ingénieur/anglais de PCSI (classe préparatoire du lycée). Ils ont pu ainsi discuter avec des élèves de PCSI et des professeurs de CPGE s’initier à ce qui les attend s’ils choisissent de s’orienter vers une classe préparatoire.
L’année prochaine, l’option s’étoffe !!! Nous travaillerons sur les filtres ADSL et la chimie organique, par aillleurs une initiation à la programmation Python est prévue.

 Comment se déroulent les séances de questions ouvertes ?

Ce sont les élèves qui sont les acteurs principaux des séances. Les professeurs sont bien sûr présents pour guider/recadrer leur démarche.
Les séances-type de réponse à une question ouverte se déroulent de la façon suivante :
  • Une phase de réflexion : Les élèves s’approprient le sujet et réfléchissent ensemble à différentes pistes d’étude. Ils listent les hypothèses théoriques à creuser et les expériences à mettre en place pour valider ces hypothèses. A cette occasion, les élèves peuvent avoir à introduire des ordres de grandeurs.
  • Une phase de « mise en pratique » : Du matériel est mis à disposition des élèves (ils peuvent également en demander, dans la limite des possibilités du laboratoire). Les élèves conçoivent et mettent en place des expériences simples pour valider ou invalider leurs hypothèses de travail. Ces expériences sont complétées par une approche théorique, qui s’appuie sur des outils connus des élèves de TS et des outils du supérieur (introduits par les professeurs encadrants).
  • La conclusion : Les élèves répondent à la question ouverte. Cette réponse peut être poursuivie par une critique des résultats obtenus.
Tout ce travail est encadré par les professeurs qui guident la démarche des élèves et les aident à mettre en forme leurs idées. Expérience en réel : combien de ballons pour une maison en lego
Après le travail théorique et expérimental sur la maison du grand-père de Là-Haut, la mise en pratique : les élèves ont fait décoller une maison en briques Légo pour vérifier que leurs calculs étaient corrects.